Vous êtes ici : Accueil
 

Le syndicat et 133 ans d'histoire !!

LA CFTC : TOUJOURS LÀ POUR VOUS Chaque adhérent, chaque militant, chaque dirigeant a apporté sa pierre

à cette histoire. Chacun continue à l'écrire. Une histoire partagée qui donne

du sens à nos actions présentes et alimente notre réflexion pour l'avenir

et les formes de notre engagement.

En 2016: La CFTC a permis de développer le Compte Personnel d'Activité, le droit à la déconnexion ou encore
l'accompagnement des jeunes à la recherche de leur premier emploi.


En 2013: La représentativité de la CFTC dans chaque branche et au niveau interprofessionnel est donc évaluée
tous les quatre ans.


En 2006: La CFTC a un projet de société pour sécuriser les parcours de vie : le statut du travailleur.
Sur les différentes étapes qui jalonnent la vie professionnelle. La CFTC est favorable à la diminution du temps
de travail afin, à la fois, de partager le travail et d'apporter, sur le plan individuel, plus de temps
libre aux travailleurs (ainsi susceptibles d'améliorer leur vie familiale, associative … ).


En 1991: Avec son nouveau slogan, la CFTC se positionne au-delà des seules relations de travail, elle
affiche plus clairement encore le sens donnée à son action depuis des décennies : défendre la qualité de
vie au travail et les parcours de vie, non seulement au travail, mais également en dehors de l'activité
professionnelle.


En 1988 : La CFTC initie les conventions de conversion, qui ont pour objet de contribuer au reclassement
des salariés licenciés pour raison économique ou menacés d'un licenciement économique en leur permettant
de trouver une formation appropriée et de pouvoir bénéficier d'un revenu de remplacement sous forme d'une allocation
spécifique de conversion.


En 1980 : grâce à son président en exercice, Jacques Tessier, la CFTC fait voter une loi qui permet aux demandeurs
d'emploi d'être considérés comme travailleurs ; ils peuvent ainsi maintenir leur droit à la retraite.


En 1984 : la CFTC s'engage avec succès dans la bataille en faveur de la liberté scolaire.


En 1985 : elle soutient la création de l'allocation parentale d'éducation.


En 1970: la CFTC prend part à de nombreuses innovations sociales : formation professionnelle continue,
généralisation des retraites complémentaires, chèques vacances, RMI…


En 1968 : les accords de Grenelle sont négociés par les représentants du gouvernement Pompidou,
des syndicats et des organisations patronales. La délégation CFTCest conduite par Gaston Tessier.
Conclus le 27 mai 1968, ils aboutissent notamment à une augmentation de 35 % du SMIG
(salaire minimum interprofessionnel garanti) et de 10 % en moyenne des salaires réels.


En 1964 : Le congrès CFTC de novembre 1964 à Issy-les-Moulineaux aboutit à la scission du
mouvement en deux organisations syndicales distinctes : la CFTC et la CFDT.


En 1947 : à l'occasion des premières élections des administrateurs de la sécurité sociale, la CFTC
obtient 26 % des suffrages.


En 1945 : En octobre 1945, le gouvernement provisoire d'après-guerre signe une ordonnance assurant
la création du système de sécurité sociale obligatoire pour tous les salariés.Elle s'accompagnera d'une
refonte du principe des assurances sociales et d'une reconnaissance du rôle des complémentaires et des mutuelles.
À la libération, les idées de la CFTC se retrouvent dans les nationalisations.


En 1940 : Le 15 novembre 1940, des responsables de la CFTC et de la CGT se réunissent clandestinement
et publient le « manifeste des douze », qui est à la fois un acte public d'opposition à la politique du gouvernement
de Vichy et une analyse du rôle du syndicalisme présent et à venir.


En 1936 : les salariés obtiendront finalement notamment la semaine de 40 heures de travail et deux semaines
de congés payés. À l'époque, deux tendances s'affrontent : la CGT, révolutionnaire, en tant que syndicat instrument
de la révolution politique, et la CFTC, réformiste, en tant que syndicat fer de lance pour transformer la société.


En 1930 : La CFTC formalise ses propositions qui se concrétisent par exemple en 1932 avec la loi généralisant
les allocations familiales à l'ensemble des salariés et, en 1936, avec le « Plan CFTC ».Publié le 15 mai 1936,
ce plan propose un salaire minimum, la réduction de la durée du travail, des logements sociaux,
les conventions collectives, etc.


En 1920 : Très tôt (vers 1899), la CFTC a vu naître et se développer les premiers syndicats féminins.
Tout en étant affiliés à la CFTC.


En 1919 : rue Cadet, à Paris, 200 délégués représentant 350 organisations votent à l'unanimité la constitution de
Confédération Française des Travailleurs Chrétiens (CFTC).


En 1886 : est créé le syndicat des journalistes chrétiens et bientôt à Lyon, vont naître les premiers syndicats
féminins chrétiens …


En 1884 : la loi Waldeck-Rousseau autorise la mise en place de syndicats. Des militants chrétiens fondent
le syndicat des employés du commerce et interprofessionnels (Seci).


https://www.cftc.fr/fr/

10204650B

 

 

Visiteurs depuis le 01/11/2008

 

Inscrivez-vous à la newsletter